mardi 11 mars 2008

Akhénaton, l'esthète au corps difforme

Au niveau artistique, parallèlement avec la réforme religieuse, le règne d'Akhénaton voit l'émergence d'une nouvelle esthétique, à la fois baroque et naturaliste, l’art amarnien. L'imagerie royale est la première concernée par ce mouvement, qui rompt totalement avec la tradition, représentant le pharaon et sa famille dans leur intimité. Cette rupture avec l'élégance du classicisme aboutit, dans les cas les plus extrêmes, aux représentations de ces corps androgynes, aux proportions exagérées qui ont de quoi surprendre.

Il se peut qu’Akhénaton ait eu un physique très ingrat, voire un handicap. On a ainsi avancé l'hypothèse selon laquelle le roi aurait été atteint d'acromégalie (gigantisme), ou d'une maladie génétique rare et transmissible à sa descendance : le syndrome de Marfan, à moins que ce ne soit le syndrome de Froehlich. La représentation artistique de certains membres de la cour amarnienne disposant, dans de moindres mesures, des mêmes déformations rend cette théorie peu plausible. On a encore dit que le roi aurait été atteint d'épilepsie, provoquant chez lui de longues crises hallucinatoires et douloureuses.

Références :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Akh%C3%A9naton
http://fr.wikipedia.org/wiki/Acrom%C3%A9galie

3 commentaires:

Anonyme a dit…

You have really great taste on catch article titles, even when you are not interested in this topic you push to read it

Anonyme a dit…

I read a article under the same title some time ago, but this articles quality is much, much better. How you do this?

Jeronimo a dit…

Thanks for the comments.
How I do this ? It is part of research and part of personal writing. I try to provide on this blog the things which interest me.

Et comme ma langue maternelle est le français, je m'exprime en français. Toutefois, je découvre que des anglophones aussi peuvent lire ces articles.

A moins que ce soit des messages envoyés automatiquement ? ;-)