lundi 11 décembre 2017

Arguments rhétoriques fallacieux

Dans un débat, l’argumentation est la chose la plus essentielle afin d’appuyer ses dires. La problématique se situe sur la sincérité des arguments énoncés et sur leurs utilités pour faire avancer le débat. Car très souvent, le débat d’idée se transforme en combat de boxe où tous les coups sont permis afin d’avoir raison.

C’est quasiment toujours le même problème… L’ego prend le dessus, il veut avoir raison et par n’importe quel moyen, cette situation de conflit intérieur engendre toutes sortes de stratégies rhétoriques dans le débat pour amener la « vérité » dans notre camp. Voici donc une infographie indispensable qui répertorie quelques techniques d’argumentation fallacieuses.

[Les exemples ne sont que des exemples]


 Source : http://4emesinge.com/arguments-rhetoriques-fallacieux/


 Source : http://www.informationisbeautiful.net/visualizations/arguments-rhetologiques-fallacieux/

La moitié de tous les enfants seront autistes d’ici 2025, met en garde une chercheuse scientifique senior du MIT


Pendant plus de trois décennies, le Docteur Stephanie Seneff a étudié la biologie et la technologie, publiant au fil des ans plus de 170 articles revus par des pairs scientifiques. Au cours des dernières années, elle s’est concentrée sur la relation entre l’alimentation et la santé, abordant des sujets tels que la maladie d’Alzheimer, l’autisme et les maladies cardiovasculaires, ainsi que l’impact des carences nutritionnelles et des toxines environnementales sur la santé humaine.

Lors d’une conférence à Groton (Massachussetts) sur les OGM, elle a pris le public par surprise lorsqu’elle a déclaré « à ce rythme, d’ici 2025, un enfant sur deux sera autiste. » Elle a noté que les effets secondaires de l’autisme ressemblent de près à ceux provoqués par la toxicité du glyphosate, et a montré des résultats indiquant une corrélation remarquablement cohérente entre l’utilisation de l’herbicide Roundup sur les cultures (et la création de Roundup-Ready pour les semences OGM) et le développement de l’autisme.

Chez les enfants autistes on a détecté un niveau élevé de glyphosate, des carences en zinc et en fer, des convulsions, ou encore des maladies mitochondriales.

Ses collègues on rapporté que, après la présentation du Dr Seneff « Les 70 personnes présentes étaient contrariées, probablement parce qu’elles avaient désormais de sérieux doutes concernant ce qu’elles servaient à leurs enfants, tout ce qui contient du maïs ou du soja, qui sont presque tous génétiquement modifiés et donc pulvérisés de Roundup et de son glyphosate. »

Le Dr Seneff a noté l’omniprésence de l’utilisation du glyphosate. Comme on le pulvérise sur le maïs et le soja, toutes les boissons gazeuses et les bonbons sucrés avec du sirop de maïs et toutes les chips et les céréales qui contiennent des additifs au soja contiennent de petites quantités de glyphosate, quant au bœuf et à la volaille, ils sont nourris au maïs ou au soja OGM. Le blé est souvent traité au Roundup avant d’être récolté, ce qui signifie que tous les pains au blé et les produits à base de blé non biologique contiennent aussi du glyphosate.

La quantité de glyphosate dans chaque produit n’est peut-être pas importante, mais l’effet cumulatif pourrait être dévastateur. Une étude récente montre que les femmes enceintes qui vivent près des fermes où l’on pulvérise des pesticides, ont une augmentation du risque de 60% d’avoir un enfant atteint d’un trouble du spectre de l’autisme.

D’autres substances toxiques peuvent également augmenter le risque d’autisme. Vous vous souvenez peut-être de l’histoire de l’informateur des CDC qui a révélé la dissimulation délibérée du gouvernement du lien entre le vaccin ROR (contre la rougeole, les oreillons et la rubéole) et une forte augmentation du risque d’autisme, en particulier chez les garçons afro-américains.

D’autres études montrent désormais un lien entre l’exposition des enfants aux pesticides et l’autisme. Les enfants qui vivent dans des maisons avec des sols vinyle, qui peuvent dégager des phtalates (produits chimiques) sont plus susceptibles de souffrir d’autisme. Les enfants dont les mères fumaient étaient également deux fois plus susceptibles d’être atteints d’autisme. Des recherches reconnaissent désormais que les contaminants environnementaux tels que les PCB, les PBDE et le mercure peuvent altérer le fonctionnement des neurones du système nerveux avant même qu’un enfant soit né.

L’USDA a publié une étude concluant que bien qu’il n’y ait pas de niveaux détectables de résidus de pesticides dans plus de la moitié des aliments testés par l’agence, 99% des échantillons prélevés avaient une teneur jugée acceptable par le gouvernement, et on a découvert que 40% des échantillons n’avaient aucune trace détectable de pesticides. Néanmoins, l’USDA a ajouté qu’en raison des « problèmes de coûts », il n’y a pas de test pour les résidus de glyphosate. Répétons-le encore une fois: ils n’ont jamais testé l’ingrédient actif de l’herbicide le plus utilisé au monde. « Des problèmes de coûts? » C’est absurde, à moins qu’ils signifient que cela leur coûtera en termes de relation spéciale entre l’USDA et Monsanto.

De plus, comme nous l’avons précédemment indiqué, le nombre d’effets indésirables des vaccins peut être également en corrélations avec l’autisme, bien que Seneff indique qu’il ne coïncide pas autant qu’avec le Roundup. Ces mêmes corrélations entre l’application du glyphosate et l’autisme apparaissent dans les décès dus à la sénilité.

Bien sûr, l’autisme est un problème complexe avec de nombreuses causes possibles. Cependant, les données du Dr Seneff sont particulièrement importantes compte tenu de la forte corrélation, et parce que cela vient d’une scientifique avec des références impeccables. Elle a parlé à la conférence sur l’autisme et présenté un grand nombre de ces mêmes faits; cette présentation est disponible sur Youtube.

Monsanto affirme que le Roundup est inoffensif pour les humains. Les bactéries, les champignons, les algues, les parasites et les plantes utilisent une voie métabolique en sept étapes connue sous le nom de voie de synthèse du shikimate pour la biosynthèse des acides aminés aromatiques ; le glyphosate inhibe cette voie, entraînant la mort de la plante, c’est pourquoi il est si efficace comme herbicide. Monsanto affirme que les humains n’ont pas cette voie de synthèse du shikimate, par conséquent, c’est parfaitement sans danger.

Le Dr Seneff souligne néanmoins que nos bactéries intestinales ont cette voie, et elle est cruciale car ces bactéries fournissent des acides aminés essentiels à notre organisme. Le Roundup tue donc les bactéries intestinales bénéfiques, permettant aux agents pathogènes de se développer. Il perturbe la synthèse des acides aminés y compris la méthionine, ce qui entraîne des pénuries de neurotransmetteurs essentiels et d’acide folique; il supprime des minéraux importants comme le fer, le cobalt, le manganèse et bien plus encore.

Pire encore, elle note que des substances chimiques présentes dans le Roundup ne sont pas testées parce qu’elles sont classées comme « inertes », mais selon une étude de 2014 de BioMed Research International, ces produits chimiques sont capables d’amplifier les effets toxiques du Roundup de plusieurs centaines de fois. Le glyphosate est présent en quantités anormalement élevées dans le lait des mères américaines allant de 760 à 1600 fois la limite autorisée dans l’eau potable en Europe. Des tests d’urine montrent que les américains ont une accumulation de glyphosate dix fois plus élevée que les européens.

« À mon avis, la situation est presque irréparable », a déclaré le Dr Seneff après sa présentation. « Nous devons prendre des mesures draconiennes. »

Source http://vieincroyable.com/la-moitie-de-tous-les-enfants-seront-autistes-dici-2025-met-en-garde-une-chercheuse-scientifique-senior-du-mit/

LA VILE MAXIME

"Tout pour nous et rien pour les autres, voilà la vile maxime qui paraît avoir été dans tous les âges, celle des maîtres de l'espèce humaine."

Adam Smith
(Recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations, Livre 2, 1776)

Cité par Noam Chomsky dans son dernier petit livre (une nouvelle perle) : "requiem pour le rêve américain".
https://editions.flammarion.com/Catalogue/climats/essais/requiem-pour-le-reve-americain


[Requiem For The American Dream]
Les dix principes de concentration de la richesse et du pouvoir
D'après le film Requiem for the American Dream conçu et réalisé par Peter Hutchison, Kelly Nyks et Jared P. Scott


Traduction (Anglais) : Dennis Collins

Le rêve américain est mort. Ce qui était possible autrefois aux États-Unis – partir de rien et gravir l’échelle sociale grâce à son travail, son mérite, ses efforts, quel que soit son milieu d’origine – ne l’est plus aujourd’hui. Pourquoi ? Parce que les inégalités n’ont jamais été aussi fortes, et la mobilité sociale jamais aussi réduite. Un cercle infernal voit la richesse et le pouvoir se concentrer dans les mains d’une infime minorité, qui applique la « vile maxime » d’Adam Smith : « Tout pour nous, rien pour les autres. »
Noam Chomsky appelle au réveil de la majorité, aux innombrables petits actes de personnes anonymes. Ce sont ces derniers qui pourront faire basculer notre avenir.


Climats - Essais
Paru le 27/09/2017
Genre : Philosophie

dimanche 10 décembre 2017

Que faire pour s'émanciper de notre système de domination ?

Que faire d'un point de vue intellectuel ; préalablement ou en complément d'éventuelles démarches physiques (soit violentes, mais vouées à l'échec vu le faible nombre de dissidents au système de domination; soit de résilience comme celles des villes en transition, des jardins partagés, etc.)

Que faire individuellement (démarche introspective) et que faire collectivement (démarche virale) ?
Alban Dousset partage ici ses réflexions.



Source : https://youtu.be/itGaGXWo0eA

Qui est pour un contrôle plus strict des ...


UNE PERLE DE JEAN D'ORMESSON


Fort comme un bœuf
Têtu comme un âne
Malin comme un singe
Ou simplement un chaud lapin
Vous êtes tous, un jour ou l'autre
Devenu chèvre pour une caille aux yeux de biche
Vous arrivez à votre premier rendez-vous
Fier comme un paon
Et frais comme un gardon
Et là ... Pas un chat !
Vous faites le pied de grue
Vous demandant si cette bécasse vous a réellement posé un lapin
Il y a anguille sous roche
Et pourtant le bouc émissaire qui vous a obtenu ce rancard
La tête de linotte avec qui vous êtes copain comme cochon
Vous l'a certifié
Cette poule a du chien
Une vraie panthère !
C'est sûr, vous serez un crapaud mort d'amour
Mais tout de même, elle vous traite comme un chien
Vous êtes prêt à gueuler comme un putois
Quand finalement la fine mouche arrive
Bon, vous vous dites que dix minutes de retard
Il n'y a pas de quoi casser trois pattes à un canard
Sauf que la fameuse souris
Malgré son cou de cygne et sa crinière de lion
Est en fait aussi plate qu'une limande
Myope comme une taupe
Elle souffle comme un phoque
Et rit comme une baleine
Une vraie peau de vache, quoi !
Et vous, vous êtes fait comme un rat
Vous roulez des yeux de merlan frit
Vous êtes rouge comme une écrevisse
Mais vous restez muet comme une carpe
Elle essaie bien de vous tirer les vers du nez
Mais vous sautez du coq à l'âne
Et finissez par noyer le poisson
Vous avez le cafard
L'envie vous prend de pleurer comme un veau
(ou de verser des larmes de crocodile, c'est selon)
Vous finissez par prendre le taureau par les cornes
Et vous inventer une fièvre de cheval
Qui vous permet de filer comme un lièvre
C'est pas que vous êtes une poule mouillée
Vous ne voulez pas être le dindon de la farce
Vous avez beau être doux comme un agneau
Sous vos airs d'ours mal léché
Faut pas vous prendre pour un pigeon
Car vous pourriez devenir le loup dans la bergerie
Et puis, ç'aurait servi à quoi
De se regarder comme des chiens de faïence
Après tout, revenons à nos moutons
Vous avez maintenant une faim de loup
L'envie de dormir comme un loir
Et surtout vous avez d'autres chats à fouetter.
Que vous soyez fier comme un coq

Billet d'humour de Jean D'ORMESSON et hommage à la langue française

samedi 9 décembre 2017

Lectures pour 2018

Durant l'année 2017, j'ai mis en ligne un nombre record d'articles/billets sur mon blog "Juste mon opinion" (770 à ce jour, le 9 décembre 2017). La campagne présidentielle 2017 y a contribué pour une partie non négligeable.


Mais l'échec de la voie légaliste (sortir de l'Union Européenne, de la Zone euro et de l'OTAN respectivement par l'article 50 et l'article 13 des traités), pour construire enfin une Première Démocratie en France, m'a attristé (du point de vue de mes aspirations philosophico-politiques). La Cinquième République française s'est engagée encore davantage sur la voie du transfert de souveraineté à l'Union Européenne (institution supranationale marchande) et de la dissolution de la nation dans la "mondialisation" (ce fameux Nouvel Ordre Mondial voulu par les banquiers internationaux).

J'ai appris des choses grâce aux discussions avec nombre d'internautes mais il faut reconnaître :
- d'une part que les informations les plus intéressantes étaient nettement les sources de mes interlocuteurs plutôt que leur discours proprement dit;
- et, d'autre part, que des adultes ne peuvent que très rarement changer d'opinion; alors à quoi bon s'échiner à essayer de convaincre.
En 2018, je vais donc consacrer beaucoup moins de temps aux réseaux sociaux, forums et autres groupes de discussion et, à l'inverse, dédier mon temps libre à la lecture (et si possible l'écriture).

J'ai déjà une liste (non exhaustive) de bouquins que j'ai accumulés sur ma table de chevet ou sur mon ordinateur en version numérique. Compte tenu de ma méthode de lecture (prendre des notes, faire des commentaires, etc.), j'en ai pour de nombreux mois ... ou années.

Voici les titres (classés par nombre croissant de pages) :

50 (au format pdf) : La démocratie des interstices (David Graeber)
64 : Le guide essentiel de la transition (collectif Transition Network)
81 : La conquête du pain (Piotr/Pierre Kropotkine)
88 (au format pdf) : La démocratie aux marges (David Graeber)
118 : P2P and the commons : a path towards transition - A matter, energy and thermodynamic perspective (Céline Piques and Xavier Rizos with the support of Michel Bauwens)

126 : Mémoire de recherche sur les gentils virus (Simon Heckler)
134 : Du principe fédératif (Pierre-Joseph Proudhon)
178 (sur 611) : Political origins of environmental degradation and the environment origin of axial religions (by Mark D. Whitaker)
185 : Le prince (Nicolas Machiavel)
188 : Piège sur Zarkass (Stefan Wul)
192 : Éloge de la fuite (Henri Laborit)
215 : Le contrat social (Jean-Jacques Rousseau)
239 : De l'amour (Luc Ferry)
320 : Spire - Ce qui relie (Laurent Genefort)
336 : Spire - Ce qui divise (Laurent Genefort)
359 : Contre-histoire de la philosophie - tome 7 - la construction du surhomme (Michel Onfray)
361 : Contre-histoire de la philosophie - tome 6 - Les radicalités existentielles (Michel Onfray)
385 : Contre-histoire du libéralisme (Domenico Losurdo)
406 : Les lois naturelles de l'enfant (Céline Alvarez)
497 : Tristes tropiques (Claude Levi-Strauss)
527 : Le suicide français (Eric Zemmour)
541 : De la nature (Lucrèce)
548 : Les politiques (Aristote)
667 : 5000 ans de dette (David Graeber)
715 : Le système Valentine (John Varley)
747 : Dune et Le Messie de Dune (Frank Herbert)
811 (au format pdf) : Les frères Karamazov (Fiodor Dostoïevski)
977 : Omale - tome 2 (Laurent Genefort)
1041 : Omale - tome 1 (Laurent Genefort)

Vive la crise des assassins financiers



Sourcehttps://youtu.be/ZOGbGqkY87U

La loi n°73-7 du 3 janvier 1973 [dite loi "Giscard-Pompidou" ou loi "Rothschild"] interdit à l’État Français de se financer auprès de la Banque de France et de se financer auprès des banques privés. Georges Pompidou, élu président en 1969, dans les années cinquante, était salarié de la banque Rothschild, de même que le président Macron. Loi n°73-7 du 3 janvier 1973 - Article 25 (abrogé au 1 janvier 1994) "Le Trésor public ne peut être présentateur de ses propres effets à l'escompte de la Banque de France". Cette loi n°73-7 a été abrogé au 1er janvier 1994 et intégrée au traité de Maastricht (article 104). Cette loi franco-française s'applique depuis à tous les États de l'Union européenne. Puis cette loi a été intégrée au traité de Lisbonne et aujourd'hui, c'est l’article 123 du TFUE qui s'applique (Traité sur le Fonctionnement de l'UE) 1.

"Il est interdit à la Banque centrale européenne et aux banques centrales des États membres, ci-après dénommées «banques centrales nationales», d'accorder des découverts ou tout autre type de crédit aux institutions, organes ou organismes de l'Union, aux administrations centrales, aux autorités régionales ou locales, aux autres autorités publiques, aux autres organismes ou entreprises publics des États membres; l'acquisition directe, auprès d'eux, par la Banque centrale européenne ou les banques centrales nationales, des instruments de leur dette est également interdite".

Sources Vidéo :

Michel Collon - Avons-nous droit à la vérité ? : https://www.youtube.com/watch?v=tzniBOwI6c4&t=6s

Étienne Chouard [EN DIRECT] - Thinkerview : https://www.youtube.com/watch?v=DROqR_7EKvs&t=4034s&spfreload=10

Étienne Chouard : les enjeux de la création monétaire https://www.youtube.com/watch?v=HDZeIVAUI4E

Le plan de bataille des financiers: https://vimeo.com/40577072

Lecture: Les confessions d'un assassin financier - John Perkins

Musique: Thème from Antarctica (Vangelis)

vendredi 8 décembre 2017

Rétrospective. Un court article publié sur ce blog voici près de 10 ans : "Le futur des délocalisations"

La tendance actuelle est à la délocalisation des usines vers les pays du tiers monde. Là-bas, des travailleurs pauvres fabriquent à faible coût des produits vendus très chers aux consommateurs des pays riches.

Le problème c'est qu'à force de délocalisations, les consommateurs des pays riches n'auront plus d'emploi et perdront donc considérablement de leur pouvoir d'achat. Ainsi, les produits vendus chers ou même bon marché (mais le coût du transport le permettra-t-il avec la raréfaction du pétrole ?) ne se vendront plus !
On arrêtera la fabrication dans les pays pauvres et les travailleurs pauvres, de toute façon incapables d'acheter les produits de leur propre travail, perdront aussi leurs emplois.

Au bilan, les quelques producteurs qui auront su se retirer à temps (avant la faillite mondiale) seront devenus extrêmement riches et l'énorme majorité, pour ne pas dire la quasi-totalité des ex-travailleurs (peut-être remplacés par des machines), sera devenue extrêmement pauvre.

Les pays ayant cédé la gouvernance aux multinationales (de véritables corporations possédant des monopoles ou des alliances pour fixer les prix et se jouer de la sacro-sainte concurrence libre et non-faussée), il n'y aura eu personne pour empêcher ou limiter l'effondrement économique mondial.

Sauf si quelques penseurs visionnaires trouvent une solution globale pour sauver le système (l'économie de marché) et éviter la concentration des richesses du monde dans les mains d'une poignée de propriétaires de multinationales.