vendredi 1 juillet 2011

Les meilleurs ratios victoires/combats de l'histoire du sumo

Les 5 meilleurs ratios victoires/combats de l'histoire du sumo sont détenus par d'anciens champions :

1 Raiden Tameemon : 254 victoires –10 défaites : période 1790–1811 : 96.2%
2 Umegatani Tōtarō I : 116 victoires –6 défaites : période 1874–1885 : 95.1%
3 Tanikaze Kajinosuke : 258 victoires –14 défaites : période 1769–1794 : 94.9%
4 Jinmaku Kyūgorō : 87 victoires –5 défaites : 1858–1867 : 94.6%
5 Onogawa Kisaburō : 144 victoires –13 défaites : période 1781–1797 : 91.7%

A noter que trois d'entre eux furent des contemporains :
- Raiden (ozeki exceptionnel), 1m97, 169kg, vainqueur de 28 basho, élève de Tanikaze;
- Tanikaze (4ème yokozuna), 1m89, 162kg, vainqueur de 21 basho, dont le grand rival fut Onogawa;
- Onogawa (5ème yokozuna), 1m76, 116kg, vainqueur de 7 basho.
Les deux autres furent :
- Umegatani Totaro (15ème yokozuna), 1m76, 105kg, qui remporta 9 bashos dans sa carrière.
- et Jinmaku Kyugoro (12ème yokozuna), 1m74, 138kg, qui remporta 5 bashos dans sa carrière. Il se rendit célèbre en érigeant le monument dédié aux yokozuna du sumo. Il est aussi le seul yokozuna à n'avoir jamais perdu un combat après avoir atteint ce rang.

Les trois meilleurs modernes sont :
1 Taihō Kōki : 746 victoires -144 défaites : période 1960-1971 : 83.8%
2 Hakuho Sho : 508 victoires - 101 défaites (en makuuchi = 1ère division) : période : 83.4%
3 Futabayama Sadaji : 276 victoires -68 défaites : période 1932-1945 : 80.2%

Taiho remporta le record de 32 basho à cheval sur 12 années (1960-1971).
Hakuho est pour sa part dans la 8ème année de sa carrière en 1ère division. Il n'a pas conquis de titre les deux premières années mais depuis 4 ans, il remporte en moyenne 4 basho par an sur les 6 possibles. A ce rythme exceptionnel, il peut encore en remporter deux cette année (sur les 3 restants) et 16 supplémentaires s'il garde son niveau actuel durant les 4 prochaines années.
Total théorique : 19 + 2 + 16 = 37. Le record de Taiho est donc menacé ! Mais Hakuho pourra-t-il vraiment tenir ce rythme 4 années de plus ?

Quoiqu'il en soit, même si Hakuho s'impose comme le meilleur moderne, devant Taiho (32 basho), Chiyanofuji (31) et son compatriote Asashoryu (25), il ne dépassera sans doute pas le règne de Raiden qui a conquis 28 basho à une époque où il n'y en avait que 2 par an (contre 6 de nos jours) sur une carrière longue de 21 années (1790-1810); carrière durant laquelle Raiden conquit son premier titre dès son accès à la 1ère division puis 9 consécutifs jusqu'à sa retraite (de 1806 à 1810).
Ou alors, il faudrait que Hakuho continue sa carrière (avec le succès actuel) non pas jusqu'en 2015 mais jusqu'en 2024 ! Il aurait alors 39 ans. Raiden a continué pour sa part jusqu'à 43 ans.

Une carrière très intéressante à suivre en tout cas !

Hakuho au plus haut

Le 69ème yokozuna de l'histoire du sumo, Hakuho, de son vrai nom Mönkhbatyn Davaajargal, se rapproche des meilleurs. Il vient de remporter un 19ème tournoi de l'empereur, basho, en égalant plusieurs records :
- 8ème tournoi consécutif sans avoir perdu le titre (égalant Futabayama et Taiho)
- 86 combats remportés en une seule saison (sur 90 possibles)
- 63 victoires consécutives (égalant Tanikaze, 4ème yokozuna de l'histoire, mais toujours devancé par le record de Futabayama : 69 victoires consécutives).

Lors du prochain tournoi de juillet 2011, Hakuho entrera peut-être dans le cercle très restreint des vainqueurs de 20 tournois /bashos.

Ils ne sont que 5 à y être parvenus dans l'ère moderne et 2 avant le XXème siècle :

Modernes :
- Taiho : 32
- Chiyonofuji : 31
- Asashoryu : 25
- Kitanoumi : 24
- Takanohana : 22
Anciens :
- Raiden 28
- Tanikaze 21

Résultats des quarts de finale du Strike Force Grand Prix

Le 18 juin 2011, Alistair Overeem a non seulement confirmé son titre des poids lourds du Strike Force en battant aux points Fabricio Werdum mais il est aussi devenu le champion légitime dans la lignée de "l'homme qui a battu l'homme" puisque ce même Fabricio Werdum était celui qui avait mis fin au règne de Fedor Emelianenko le 26 juin 2010.

Craignant la science du sol du Brésilien Werdum, double champion du monde de jui-jitsu brésilien et double champion du monde de grappling ADCC, le Néerlandais Overeem s'est contenté de marquer des points avec ses ... poings jusqu'à la décision finale.

Il est désormais qualifié pour les demi-finales du StrikeForce Grand Prix aux côtés de :
- Antonio Silva qualifié lui aussi suite à une victoire sur Fedor, le 2 février 2011,
- Serguei Kharitonov, vainqueur ce même 2 février d'Andrei Arlovski par KO,
- et Josh Barnett, vainqueur de Brett Rogers le 18 juin, sur étranglement en triangle avec les bras.

Les demi-finales seront les suivantes :
- Alistair Overeem (Pays-Bas) vs Antonio "Bigfoot" Silva (Brésil)
- Josh Barnett (Etats-Unis) vs Serguei Kharitonov (Russie)