samedi 19 avril 2014

Agnès Verdier-Molinié : "60 milliards d'économies. Oui, mais par an !"

Ce n'est plus soixante milliards d'euros d'économies sur les dépenses publiques qu'il faut réaliser sur la durée du quinquennat, comme l'a annoncé François Hollande, mais soixante milliards chaque année, si on ne veut pas voir notre système s'effondrer !
Réduire les dépenses publiques ? Oui, c'est possible. C'est encore possible. Mais plus pour très longtemps. Et pas n'importe comment.



Source : http://youtu.be/s1yKfx_Ev0k

vendredi 18 avril 2014

Yves-Marie Laulan : l’immigration coûte à la France 70 milliards d’euros

Yves-Marie Laulan est démographe, économiste et géopoliticien. Il enseigna à l’ENA, aux universités Dauphine et Paris 2. Il fût également président du comité économique de l’Otan.

Le taux de fécondité de la population française « de souche » avoisine celui de la Grande-Bretagne, à 1,6. Celui des Maghrébins en France est de 2,7 et celui des Noirs d’origine africaine, 4,2. (…) 18% des jeunes de moins de 20 ans à l’échelle nationale sont originaires de l’Afrique noire, du Maghreb et de Turquie. Dans 30 ans nous aurons passé la barre des 50%.
Yves-Marie Laulan
Le véritable coût de l’immigration pour la France atteint 70 à 80 milliards d’euros, soit l’équivalent annuel du déficit budgétaire. Autrement dit, la France s’endette pour assimiler des jeunes gens dont un certain nombre la remercient en brûlant des voitures. (…) Le gouvernement ignore volontairement nos travaux parce qu’il ne veut pas que les Français sachent la vérité.
Yves-Marie Laulan
 

mercredi 16 avril 2014

Il y a longtemps qu'on n'avait plus cassé un thermomètre pour faire disparaître la fièvre.

Une faute, un point en moins. Avec son système de notation ancestral, la dictée voit fleurir en nombre les zéros pointés. Pour éviter de décourager les abonnés aux notes calamiteuses, l'éducation nationale a imaginé un nouveau barème, présenté jeudi 10 avril dans le cadre de la loi sur la refondation de l'école. Les élèves de primaire et de collège évalués selon ce système verront s'additionner les scores obtenus dans trois catégories distinctes : l'orthographe des mots, l'accord des noms et l'accord des verbes.

A l'origine de cette expérimentation, Olivier Barbarant, inspecteur général de français convaincu de la nécessité de réformer la dictée, « monument national » de l'éducation. « Elle passe pour un enseignement de l'orthographe, mais ce n'est rien de plus aujourd'hui qu'une évaluation-sanction, déplore-t-il. La dictée ne fait que certifier un niveau, sans donner aux élèves les moyens de s'améliorer. » Avec le nouveau barème, salué par l'Association française des enseignants de français (AFEF), les professeurs pourraient mieux cerner les difficultés de leurs élèves et adapter leurs cours à ces lacunes.

MARQUER DAVANTAGE LES DIFFÉRENCES DE NIVEAU

L'idée d'en finir avec l'ancienne notation n'est « pas en soi révolutionnaire », précise M. Barbarant. Mais la mise en oeuvre est toujours compliquée. C'est la raison pour laquelle l'éducation nationale propose son système de notation sous la forme d'un logiciel sur Internet. Les professeurs pondéreront chacune des trois catégories de fautes selon leurs attentes pédagogiques. L'expérimentation a été faite sur 1 500 copies du brevet 2013, dans les académies de Poitiers et de Créteil. Globalement, le maniement de cet outil informatique n'a pas posé de problème aux correcteurs.
Le barème graduel devrait permettre de marquer davantage les différences de niveau entre les élèves. Olivier Barbarant prend l'exemple de deux élèves de 3e à l'académie de Poitiers. A la même dictée, ils avaient eu respectivement 0/20 et 2/20 avec l'ancienne notation : deux notes équivalentes, alors que la première copie était « indéchiffrable », et la seconde seulement « lacunaire ». « Les règles de grammaire et de conjugaison, ce deuxième élève les appliquait certes de manière aléatoire, mais il en avait visiblement entendu parler. Ce n'était pas le cas du premier », explique l'inspecteur. Notées selon le nouveau barème, les copies ont reçu 2/20 et 8/20.

DIFFICULTÉS GRANDISSANTES

Comme pouvait le redouter le ministère, certains ont accusé ce système de relever artificiellement les notes sans s'attaquer au problème de fond : des difficultés orthographiques grandissantes. Parmi ces critiques, celles du « champion du monde » d'orthographe et professeur de français dans un lycée nordiste, Bruno Dewaele. « Ce n'est pas un changement de barème qui va apprendre les règles à nos élèves », prévient-il. Pour lui, l'école ne consacre plus assez de temps à l'apprentissage du français, tandis que les fautes d'orthographe ont envahi médias et espace public. « Comment voulez-vous que les jeunes se sentent concernés par quelque chose que tout le monde méprise ? »
Ecoliers et collégiens ne verront pas tous apparaître le nouveau barème du ministère dans leur cahier de dictées. Pour l'instant, il ne s'agit que d'une incitation.

Mélinée Le Priol

Sourcehttp://www.lemonde.fr/societe/article/2014/04/15/la-fin-du-zero-pointe-non-merite-en-dictee_4401365_3224.html

jeudi 10 avril 2014

Dieudonné répond à Filippetti !



Source : http://youtu.be/VxcXioPU9ak

Les catégories de poids en croche (la lutte traditionnelle réunionnaise)

La croche a, depuis sa codification écrite par Frédéric Rubio, en 2006, toujours utilisé les catégories de poids de la lutte olympique.

Cette saison 2013-2014 est une saison de transition durant laquelle les officiels ont utilisé la première version des nouvelles catégories de la lutte gréco-romaine et de la lutte libre féminine choisies par la FILA afin que la lutte demeure un sport olympique : 57kg, 67kg, 77kg,87kg, 97kg et 130kg pour les messieurs, 48kg, 52kg, 56kg, 61kg, 66kg et 72kg pour les dames.

Par la suite, dans le courant de la saison, la FILA a encore changé le nombre et les limites de ces catégories (avec 6 catégories olympiques et 2 non-olympiques) mais, par souci de cohérence sur l'ensemble de la saison de croche (y compris pour les 2èmes championnats de l'Océan Indien de Croche), ces nouvelles catégories ne seront appliquées qu'à partir de la saison 2014-2015; à savoir : 59kg, 66kg, 71kg, 75kg, 80kg, 85kg, 96kg et 130kg.



De tels changements ne sont pas inhabituels dans l'histoire de la lutte olympique. Petit retour en arrière.

1896 : la lutte gréco-romaine intègre le programme officiel des Jeux Olympiques Modernes. Une seule catégorie : "sans limite de poids"
Années 1900 : 2 ou 3 catégories de poids selon les compétitions :  75; >75 ou 75; 85; >85
Années 1910 : 4 ou 5 catégories : 60; 70; 85; >85 ou 60; 67,5; 75; 82,5; >82,5
Années 1920 : 5 catégories : 60; 67,5; 75; 82,5; >82,5
Années 1930 : 7 catégories : 56; 61; 66; 72; 79; 87; >87
Années 1940, 1950 et 1960 : 8 catégories : 52; 57; 62; 67; 73; 79; 87; >87
Années 1970 et 1980 : 10 catégories : 48; 52; 57; 62; 68; 74; 82; 90; 100; >100
Années 1990 : 10 catégories : 48; 52; 57; 62; 68; 74; 82; 90; 100; 130 (avec une particularité pour un sport d'hommes forts : la catégorie des poids lourds est plafonnée ! Si un lutteur se présente à 131 kg, il n'est pas autorisé à participer).
Années 2000 : 9 puis 8 puis 7 catégories : de 50; 54; 58; 63; 69; 76; 85; 97; 130 à 55; 60; 66; 74; 84; 96; 120 (c'est ce dernier lot de 7 catégories que la croche avait utilisé jusqu'à la présente saison 2013-2014)

dimanche 6 avril 2014

Pour les férus de la langue française

Le plus long mot palindrome de la langue française est « ressasser ».  C'est-à-dire qu’il se lit dans les deux sens

>
      « Institutionnalisation » est le plus long lipogramme en « e ».  C'est-à-dire qu'il ne comporte aucun « e ».
 ·      L'anagramme de « guérison » est « soigneur »  C'est-à-dire que le mot comprend les mêmes lettres.

>
     « Endolori » est l'anagramme de son antonyme « indolore », ce qui est paradoxal.

>
    « Squelette » est le seul mot masculin qui se finit en « ette».

>
    « Où » est le seul mot contenant un « u » avec un accent grave.  Il a aussi une touche de clavier à lui tout seul !

>      Le mot « simple » ne rime avec aucun autre mot. Tout comme « triomphe », « quatorze », « quinze », « pauvre », « meurtre , « monstre », « belge », « goinfre » ou « larve ».


    « Délice », « amour » et « orgue » ont la particularité d'être de genre masculin et deviennent féminin à la forme plurielle. Toutefois, peu sont ceux qui acceptent l'amour au pluriel. C'est ainsi!

>
    « Oiseaux » est, avec 7 lettres, le plus long mot dont on ne prononce aucune des lettres : [o], [i], [s], [e], [a], [u], [x] .......

 « oiseau » est aussi le plus petit mot de langue française contenant toutes les voyelles.

samedi 5 avril 2014

Risque requins: Huguette Bello savait dès 2008 ! Et a décidé de ne pas diffuser l'information !


Huguette Bello 1

C’est l’association Irreverseables qui révèle le scandale sur sa page Facebook consacrée au risque requins. Les activistes se sont en effet procurés un courrier officiel de la mairie de Saint-Paul destiné aux maîtres-nageurs et daté du 29 décembre 2008. Celui-ci démontre que la députée-maire avait été informée de la présence de requins par les MNS il y a 5 ans déjà et qu’elle n’a alors pas jugé utile de prendre des mesures de protection, ni même d’information du public. Exposant ainsi délibérément les surfeurs et les baigneurs à des attaques de requins. La responsabilité pénale d’Huguette Bello est donc engagée dans ce dossier brûlant et sa carrière politique sérieusement compromise.

irreverseables 1 
Source : http://news974.wordpress.com/2013/07/23/risque-requins-huguette-bello-savait-des-2008-3/

mercredi 2 avril 2014

La vidéo d'Iamdieudo interdite au bout de 4 jours (avec plus d'1 million de vues !) mais heureusement relayée par plusieurs internautes

Le plus grand "antisémite" ( comme on dit ) de la France entière et recherché afin d'être pendu haut et court par le Mafia du Grand Pardon, nous livre ses impressions sur les dernières élections municipales 2014, un vrai régal ...
Dieudo répond d'ailleurs à certains membres de notre joyeuse confrérie mafieuse ... Valls, Ayrault, Taubira ... et un petit message pour Anelka ...

 

Sourcehttp://youtu.be/WB-dsNv7c6Q